Chaque semaine, la rédaction d’AlloCiné vous donne cinq bonnes raisons de (re)voir un film qu’elle juge incontournable à la télévision. Ce soir sur Numéro 23, “Will Hunting” de Gus Van Sant avec Matt Damon et Robin Williams.

De quoi ça parle ?

Will Hunting est un authentique génie mais également un rebelle aux élans imprévisibles. Il est né dans le quartier populaire de South Boston et a arrêté très tôt ses études, refusant le brillant avenir que pouvait lui procurer son intelligence. Il vit désormais entouré d’une bande de copains et passe son temps dans les bars a chercher la bagarre et à commettre quelques petits délits qui risquent bien de l’envoyer en prison. C’est alors que ses dons prodigieux en mathématiques attirent l’attention du professeur Lambeau, du Massachusetts Institute of Technology…

Ca passe quand ?

Ce dimanche 12 avril à 20h45 sur Numéro 23

1/ Deux futures stars au scénario : Will Hunting a été écrit par Matt Damon et Ben Affleck, alors jeunes acteurs aspirants, qui en échange des droits d’adaptation imposèrent leur présence dans les rôles principaux (à l’instar de ce que fit Sylvester Stallone avec Rocky). L’écriture fut un dur labeur, notamment en raison des interventions du producteur Harvey Weinstein (épisode relaté par Peter Biskind dans son livre Sexe, mensonge et Hollywood). Leur travail fut néanmois payant puisqu’en plus de lancer leur carrière, ils se virent remettre l’Oscar du meilleur scénario. 

2/ Un réalisateur acclamé : C’est Gus Van Sant qui a été choisi pour filmer Will Hunting. Un choix évident notamment en raison de l’attrait du cinéaste pour les personnages marginaux, comme ceux croisés dans My Own Private Idaho, Drugstore Cowboy ou par la suite Elephant et Paranoïd Park. Sa sensibilité et sa compréhension du sujet étaient donc des points essentiels pour l’adaptation du scénario et ont définitivement participé à son triomphe critique.

3/ Robin Williams, en contre-emploi : Essentiellement connu pour ses talents d’acteur comique, Robin Williams a prouvé néanmoins à plusieurs reprises qu’il était également à l’aise dans le registre dramatique. C’est avec Will Hunting qu’il obtient son plus gros succès, puisque récompensé par l’Oscar du meilleur second rôle, une évidence pour les votants de l’Académie mais également ses partenaires de jeu, Matt Damon et Ben Affleck, extrêmement reconnaissants à son égard. “Il a transformé mes rêves et ceux de Matt” dira d’ailleurs ce dernier après le décès de Robin Williams, le 11 août 2014.

4/ Un film culte des 90’s : Au cours des années 90, l’industrie du cinéma connut un tournant majeur avec l’émergence des studios Miramax dirigés par Harvey et Bob Weinstein, dont la ligne de conduite consista à produire des films à petits budgets mais amassants de très gros revenus, mais également à entretenir des relations privilégiées avec les plus grands cinéastes du monde. Parmi les films les plus emblématiques de cette période, Clerks, Pulp Fiction, Boogie Nights ou encore Will Hunting, lauréat de deux Oscars : meilleur scénario et du meilleur second rôle masculin.

5/ Petit film, gros succès : Produit avec un budget total de 10 millions de dollars, Will Hunting en aura rapporté dans le monde plus de 225 000 000, dont la moitié sur le seul territoire américain. En France, il dépassa le million d’entrées. Un investissement forcément très rentable, dans la pure tradition des productions Miramax évoquées précédemment.

Will Hunting Bande-annonce VO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *