Douleur lors de la mastication, brûlures permanentes… Bien que le plus souvent inoffensifs, les aphtes peuvent vous gâcher la vie. Nouveau venu dans l’arsenal thérapeutique des aphtes, l’acide hyaluronique serait-il la solution ?

Les

aphtes sont de petites ulcérations de la bouche de 1 à 2 mm de diamètre. Ils peuvent se développer dans toute la sphère buccale : langue, lèvres, intérieur des joues… Les aphtes se présentent comme un petit cratère de couleur jaunâtre ou blanchâtre, entouré d’un halo rouge. Ils occasionnent des brûlures très désagréables. Leur localisation peut parfois même rendre la mastication difficile. Souvent uniques, ils apparaissent plus rarement par groupe de deux, trois ou plus.Ni infectieux, ni contagieux, les aphtes ne constituent pas un risque pour la santé. Ils n’en sont pas moins douloureux et gênants, et leur délai de guérison spontanée (généralement moins de 5 jours) peut parfois sembler une éternité… Parmi les facteurs de risque connus, citons certains aliments (noix, l’ananas, le gruyère et les épices), le stress et la fatigue, mais aussi des blessures des muqueuses et certains facteurs hormonaux liés aux cycles menstruels. Bien qu’aucun gène n’ait été identifié, le caractère héréditaire de l’aphtose ne fait aucun doute. Il n’existe pour l’heure actuelle aucun traitement préventif de l’aphte, mais un large éventail de produits permet de soulager la douleur et d’accélérer le processus de guérison. Parmi ceux-ci, l’acide hyaluronique a fait ses preuves. Naturellement présent dans l’organisme, ce constituant se présente sous forme d’un gel visqueux au fort pouvoir hydratant. Mais ce sont surtout ses vertus cicatrisantes de la peau et des muqueuses qui en ont fait une molécule de choix dans le traitement de l’aphte. Deux laboratoires ont en effet développé des produits à base d’acide hyaluronique, Bausch & Lomb (BloXaphte ®), et Expanscience ([Hyalugel ®). Si les aphtes récidivent trop souvent, parlez-en à votre médecin. Les aphtes peuvent constituer les premiers symptômes d’un

syndrome de Behçet, une maladie très rare mais plus grave.Amélie Pelletier Source : communiqué de presse BloXaphte, laboratoires Bausch & Lomb, septembre 2010Click Here: cheap nrl jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *