Même si le film d’origine n’avait pas eu recours à des procédés 3D pour sa sortie en salles, le chef opérateur Roger Deakins, qui travaillera sur Blade Runner 2, a dévoilé que cette suite sortira probablement en trois dimensions.

Dans une interview menée par le comédien Jeff Bridges et publiée sur le site Interview Magazine, le chef opérateur Roger Deakins a évoqué sa prochaine collaboration avec le cinéaste Denis Villeneuve, Blade Runner 2, et plus particulièrement la technologie qui sera utilisée pour que le film sorte dans les salles de cinéma en 3D.

Comme Jeff Bridges lui demande s’il a déjà tourné en 3D, Roger Deakins répond : « Non, je ne le ferai pas. On me l’a souvent proposé, mais je n’ai pas envie. Je crois que le prochain film que je fais avec Denis [Villeneuve] sera converti en 3D, mais nous le tournerons en 2D. Je n’aime pas trop la 3D. »

==> Blade Runner 2 : Ridley Scott aura le “final cut”

Ce film, c’est bien entendu Blade Runner 2, troisième collaboration entre le cinéaste québécois et le chef opérateur britannique, après Prisoners et Sicario, actuellement en salles. Les fans de Blade Runner le savent : l’univers dans lequel se déroule le film se prête effectivement beaucoup au jeu de la 3D, avec ses néons, ses longues perspectives et ses dimensions gigantesques.

Mieux encore : les sceptiques de la 3D pourront donc voir le film en deux dimensions sans rien perdre du travail de Roger Deakins, qui souhaite donc tourner le film traditionnellement. La conversion à la 3D se fera en post-production, numériquement. Un procédé souvent utilisé sur les films qui sortent en salles en 3D, comme Piranha 3D, The Green Hornet ou Le Choc des Titans.

La bande annonce de Sicario, fruit de la collaboration entre Roger Deakins et Denis Villeneuve

Sicario Bande-annonce VO

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *