Le couple présidentiel a pris son temps pour investir les appartements privés de l’Elysée mais pas pour prendre ses marques dans les lieux de travail du palais.

« Vous me voyez dormir dans le lit de Claude Guéant ? ».Anne Gravoin avait marqué les esprits avec cette formule, en refusant de quitter son domicile du 11ème arrondissement pour la Place Beauvau, lorsque son mari Manuel Valls y avait été nommé. Les Macron refusent aussi pour leur part de dormir dans le lit de François Hollande.

Ils ont certes accepté de vivre à l’Elysée mais, comme leurs prédécesseurs, ils ont attendu la livraison d’un nouveau matelas pour investir les appartements privés du Château. Leur installation rue du Faubourg Saint-Honoré a été retardée d’autant. Le couple présidentiel n’a toutefois pas traîné pour prendre ses marques dans les lieux de travail du palais. Brigitte Macron y a installé son bureau quelques jours après la passation de pouvoir. Deux assistantes, pour traiter le courrier, qui afflue déjà en grand nombre, et un directeur de cabinet, Pierre-Olivier Costa, sont à pied d’œuvre pour l’aider à définir les contours de sa fonction de Première dame.

Une charte devrait être établie pour préciser les choses. Car Emmanuel Macron a souhaité une clarification de ce statut, martelant pendant la campagne que son épouse ne serait pas cachée derrière un tweet. Une manière de prendre le contrepied de son prédécesseur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *