Le cancer du colon est le plus fréquent dans l’hexagone : 36000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Etl’on compte plus de 16 000 décès par an. Pour traiterde manière efficace cette maladie, le dépistageprécoce est essentiel. Mais pour l’instant, seul existe untest de détection de sang dans les selles, qui permet desuspecter la présence d’une tumeur. Puis le diagnostic doitêtre confirmé (par une coloscopie par exemple).
Une équipe de chercheurs autrichiens pense avoirdécouvert un nouveau test très fiable dedépistage du cancer colorectal. Leur technique estbasée sur l’analyse de l’ADN présent dans les selles.Si une tumeur existe, certains gènes subissent desmodifications chimiques. Or les scientifiques ont montré quec’était le cas d’un gène baptisé « SFRP2 », qui était méthylé (ajout d’atomesde carbone et d’hydrogène). Dans les essais qu’ils ontmené, ils ont détecté avec cetteméthode, 9 cancers sur 10 dans un essai (soit 90 %d’efficacité) et 10 sur 13 dans un second (77 %d’efficacité). Mais les chercheurs pensent pouvoir encoreaméliorer l’efficacité de ce test. Une affaireà suivre…Source : Lancet, avril 2004 ; vol. 363 : p. 1283.Click Here: essendon bombers guernsey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *