Il est devenu le 23 mars dernier, le nageur le plus rapide du monde. Alain Bernard a battu trois records du monde en trois jours (deux fois celui du 100 m et celui du 50 m). Il est par la même occasion devenu double champion d’Europe dans le cadre de ces Championnats d’Europe de Natation qui avaient lieu à Eindhoven.
Trois records du monde en trois jours, cela attise les suspicions et les jalousies. Son concurrent l’Italien Filippo Magnini, double champion du monde du 100 m nage libre, a déclaré que cette victoire était due à la prise de “bonnes vitamines“, avant de se rétracter un peu plus tard. Pour Franck Esposito, l’entraîneur d’Alain Bernard, ces propos sont “scandaleux et honteux“. Le nageur français doit ses victoires et ses réussites à son travail et non pas à une quelconque prise de produits illicites.

Alors, ce grand gaillard de 1,96 m et de 88 kilos a-t-il pu progresser aussi rapidement sans dopage ? Oui, affirme le Pr Gérard Dine (institut de biotechnologies de Troyes). Il confie au journal Le quotidien du médecin que “la performance de Bernard est simplement le fruit de l’excellent compromis qu’il a réussi entre sa puissance physico-bio-mécanique et sa technique de pénétration et flottabilité en fluide hydrique“. Pour le Professeur, la prise de produits dopants sur ce genre de course n’aurait pas été très utile : “les distances incriminées concernent des sprints ou des sprints longs et les corticoïdes ne pourraient améliorer la performance que pour des disciplines plus aérobies et endurantes“.
Les spécialistes semblent donc lever le doute sur des propos tenus par un adversaire battu et déçu.Click Here: Cheap Chiefs Rugby Jersey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *