#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?Ainsi au Cameroun, la demande de charbon de bois atteint 356 000 tonnes, soit 2,5 millions de m³. Ainsi, 18 500 hectares de forêts partent en fumée. On pourrait en protéger le quart en utilisant, par exemple, les rebuts de sciage. L’objectif est de créer un partenariat entre les propriétaires de scieries et les fabricants de charbon de bois.Des fours à haut rendementAu Maroc, c’est sur le rendement énergétique du charbon de bois que les autorités se penchent. Ici aussi, c’est l’énergie préférée des habitants qui en consomment six millions de tonnes par an. Les autorités mènent un programme d’équipement des ménages en fours dit “améliorés”. Comme ils sont moins gourmands en combustible, non seulement les familles font des économies, mais à terme 4000 hectares de forêts seraient sauvegardés.Mais ce n’est pas tout. Si la consommation intérieure pose problème,le marché de l’exportation est également  catastrophique pour la forêt africaine. Selon la Libre Belgique, un sac de charbon de bois sur deux vendus dans le royaume vient d’Afrique. Le Nigeria est le plus gros exportateur vers l’Union européenne, tout en ayant le taux de déforestation le plus élevé au monde (5% l’an). Il faut dire que l’Union lui donne un bon coup de main. Car ce produit spécifique échappe à la réglementation sur le bois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *