À l’occasion de la sortie de son livre intitulé Johnny, quelque part un aigle, Pierre Billon s’est confié à La Dépêche du Midi sur la relation d’amitié de longue date qu’il entretenait avec Johnny Hallyday. Il revient aussi sur l’hommage populaire à la Madeleine qui a été très dur à vivre pour lui.

Ils sont restés amis pendant 40 ans. Cette amitié, Pierre Billon la raconte dans un livre intitulé Johnny, quelque part un aigle, paru en novembre dernier aux éditions Harper Collins. Ensemble, les deux hommes, qui partagent la passion des road trips en moto, vont travailler ensemble sur une quinzaine de disques. Quelques jours avant de quitter la scène pour de bon, Johnny Hallyday envoie un message à Pierre Billon : « Mon bibi, j’espère que tu vas bien ». Moins d’une semaine plus tard, ce dernier retrouve quelques intimes de la star du rock pour porter son cercueil…

Dans une interview accordée à La Dépêche du Midi ce mercredi 13 février, l’auteur-compositeur de 72 ans se souvient de l’hommage populaire consacré au chanteur, un moment qui a été très difficile pour lui : « Je me suis retrouvé à faire une chose qui était extrêmement compliquée intellectuellement et physiquement : porter le cercueil de son pote. À partir du moment où j’ai fait ça, j’ai trouvé normal de dire ma vérité » explique-t-il.

Click Here: new zealand rugby team jerseys

Cette « vérité » dont parle Pierre Billon, c’est celle qu’il raconte dans son livre Johnny, quelque part un aigle. Les mois qui ont suivi le décès de Johnny Hallyday le 5 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette, deux clans se sont opposés. D’un côté, les aînés du chanteur, David et Laura, soutenus par leurs mères, de l’autre, son épouse Laeticia Hallyday et sa famille.

Une guéguerre que n’a pas supporté le compagnon de route de Johnny Hallyday : « Il y a deux choses qui ont motivé ce livre. Tout d’abord, c’est quand j’ai entendu tout ce qu’on disait sur Laeticia, avec des gens qui l’avaient rencontré deux fois dans leur vie et qui n’avaient jamais vu Johnny, j’en ai eu marre d’entendre des choses horribles sur tout le monde » expliquait-il à nos confrères de 20 Minutes, en novembre dernier. Dans son entretien accordé à La Dépêche du Midi ce mercredi 13 février, Pierre Billon, qui n’a jamais caché son soutien à Laeticia, a pris une nouvelle fois sa défense : « Ça fait de la peine parce que je savais que le jour où il partirait, ils allaient taper sur la petite, c’était obligé » a-t-il déclaré. Pierre Billon a choisi son camp.

Crédits photos : Best Image

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *