Des résultats présentés lundi 30 novembre lors de la rencontre annuelle de la Radiological Society of North America (RSNA) montrent que les obèses parvenant à perdre du poids de façon significative sont plus à même de se protéger des effets de la maladie dégénérative articulaire qu’est l’arthrose du genou.

Une perte de poids supérieure 10 % du poids total aurait un effet significatif dans la prévention de l'arthrose du genou.

L’

arthrose du genou est une maladie due à une usure précoce du

cartilage. Six millions de Français souffriraient de cette pathologie.Le cartilage est un tissu vivant. À partir d’un certain âge, la maladie évolue vers une perte de plus en plus importante de cartilage. Si cette perte progresse, les choses peuvent empirer jusqu’à nécessiter la pose d’une

prothèse. “La maladie dégénérative articulaire est une cause majeure de

douleur et de

handicap aux États-Unis. L’obésité est un facteur majeur de risque“, rappelle l’auteure principale de l’étude Alexandra Gersing, qui ajoute que le cartilage perdu l’est définitivement.506 personnes en surpoids suivies pendant 4 ansPuisque l’

obésité est un facteur de risque clé, le Dr Gersing et son équipe ont examiné les effets de la perte de poids sur la dégénérescence du cartilage de genou chez 506 personnes en surpoids ou atteintes d’obésité, et ce sur une période de quatre ans. Les patients étaient atteints d’arthrose légère à modérée ou bien présentaient un risque de développement de la maladie.L’équipe a divisé les patients en trois groupes : un groupe témoin qui n’a pas perdu de poids, un deuxième groupe qui a perdu 5 à 10 % de son poids, et un troisième qui a perdu plus de 10 % de son poids. Les chercheurs ont examiné l’arthrose des patients à l’aide de l’

IRM.Les résultats démontrent qu’une perte de poids significative avait pour effet de protéger le patient de la dégradation du cartilage.Un effet significatif pour les pertes de poids supérieures à 10 %Il est à noter cependant qu’entre le groupe qui n’a perdu que 5 à 10 % de son poids et le groupe n’ayant pas perdu de poids, on n’observe aucune différence en termes de détérioration du cartilage du genou.Les chercheurs en concluent que la perte substantielle de poids ne montre pas seulement un ralentissement de la détérioration des articulations, mais aussi une réduction du risque même d’arthrose.Avec l’exercice, pratiqué de façon modérée, la perte de poids reste l’un des moyens les plus efficaces de prévenir la maladie. Le Dr Gersing ajoute : “Cela est d’autant plus efficace lorsque les mesures sont prises tôt.“L’équipe prévoit désormais d’effectuer un suivi sur huit ans afin d’étudier les effets du poids sur les articulations.Des résultats qui confirment une précédente étudeUne précédente étude, réalisée en 2004, avait également montré les avantages de la perte de poids sur l’arthrose du genou chez les personnes obèses ou en surpoids. Publiée dans la revue 

Arthritis & Rheumatism, l’étude s’était penchée sur le cas de 316 adultes obèses ou en surpoids, tous âgés de plus de 60 ans.

Les participants avaient été divisés en quatre groupes, un groupe témoin, un groupe au régime qui ne pratiquait pas de sport, un groupe faisait de l’exercice mais ne suivait pas régime et un groupe qui pratiquait les deux. Dans le groupe ne pratiquant que de l’exercice, les chercheurs ont observé une amélioration de la mobilité, tandis que le groupe au régime ne montrait aucun signe d’allègement de l’arthrose par rapport au groupe témoin.Les chercheurs ont remarqué qu’une perte de poids modeste associée à un peu d’exercice offrait le meilleur résultat en matière de fonctionnement, de douleur et de mobilité.AFP/RelaxnewsSource : Weight Loss Is Associated with Slower Cartilage Degeneration Over 48 Months in Obese and Overweight Subjects: Data from the Osteoarthritis Initiative ; Alexandra S. Gersing, MD, Martin Solka, Gabby B. Joseph, Benedikt J. Schwaiger, MD, Ursula R. Heilmeier, MD, Georg Feuerriegel, John Mbapte Wamba, MD, Michael C. Nevitt, PhD, Thomas M. Link, MD, PhD ; étude présentée au congrès annuel 2015 de la Radiological Society of North America (

abstract en ligne)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *