Durant près de dix ans, l’émission Tout le monde en parle a vu défiler certaines des plus grandes stars françaises sur son plateau. Thierry Ardisson se rappelle cependant le mal fou qu’il a eu pour convaincre Johnny Hallyday d’assister au talk show.

De 1998 à 2006, sur France 2, Thierry Ardisson et l’équipe de Tout le monde en parle ont régné sur le PAF avec leur émission. Chaque samedi soir, actrices, chanteurs et personnalités en tous genres se succédaient les uns les autres face à l’homme en noir. Bloqués entre les questions très personnelles de Thierry Ardisson et les vannes de son sniper maison, Laurent Baffie, certains artistes refusaient cependant parfois l’invitation. “A plusieurs reprises, on s’est quand même acharnés sur des proies faciles“, concède aujourd’hui Ardisson dans les colonnes du magazine Society. Revenu au cours d’une interview sur les coulisses du talk show le plus populaire de l’époque, l’animateur se rappelle ainsi d’un invité de marque particulièrement peu réceptif à l’idée de passer dans l’émission: Johnny Hallyday. Pendant longtemps, explique Ardisson, Johnny n’a pas voulu venir parce qu’il pensait que je le croyais complètement débile“.

Bien décidé à avoir le Taulier sur son plateau, l’animateur fait alors des pieds et des mains pour le convaincre. Il assure d’ailleurs ne jamais avoir pris Johnny de haut, tout juste de n’avoir “jamais eu un respect fou pour les yéyés” et de préférer rencontrer Jimmy Page, légendaire guitariste de Led Zeppelin, plutôt que l’idole des jeunes. Après moult efforts, Thierry Ardisson parvient cependant à convaincre Johnny de le rencontrer dans le salon d’un grand hôtel parisien pour mettre les choses au clair. J’ai été obligé de boire un coup avec lui au Meurice“, se souvient l’animateur. Durant la conversation, le grand manitou du PAF parvient enfin à démontrer sa bonne foi au rockeur. Le 27 Septembre 2003, Johnny apparaît sur le plateau de Tout le monde en parle. Le Graal pour Ardisson. Ce jour-là, même Laurent Baffie , assis en face du rockeur, se tient à carreau. “Je lui ai ciré les pompes sur le plateau. Littéralement“, se rappelle le trublion avec humour.

Crédits photos : AV Press/ABACA

Click Here: Golf special

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *