Malgré la succession de crises sanitaires, une grande majorité de Français maintiennent leur confiance dans les médicaments, en particulier s’ils sont délivrés sur ordonnance. Ils émettent cependant des réserves concernant l’efficacité des contrôles ou la délivrance d’informations sur ces produits. Découvrez les principaux résultats de la deuxième vague d’étude menée par Ipsos pour les entreprises du médicament (Leem) sur le rapport des Français au médicament.

84 % des Français font confiance aux médicaments (76 % plutôt confiance et 8 % tout à fait confiance).

Les Français font confiance aux médicaments mais souhaitent plus d’informationsMême si l’affaire Mediator est dans tous les esprits (98 % en ont entendu parler et 97 % ont compris ce dont il s’agissait), 84 % des Français font confiance aux médicaments (76 % plutôt confiance et 8 % tout à fait confiance). Seuls 16 % n’ont pas confiance dans les médicaments, la défiance étant essentiellement liée à leurs effets indésirables, pour 8 % d’entre elles. Et sur l’ensemble des sondés, 90 % estiment que “les médicaments sont des produits actifs présentant certains risques“ et 70 % pensent que “tous les médicaments ont des effets secondaires“. Ces résultats sont comparables à ceux des autres pays occidentaux : la confiance dans les médicaments y est comprise entre 84 % et 93 % (84 % en Suède et en France, 85 % aux Etats-Unis, 90 % en Espagne, 92 % en Allemagne et 93 % au Royaume-Uni).Les Français souhaitent davantage d’informations sur les médicaments qu’ils prennent. Ils estiment à 39 % que les médecins n’en donnent pas suffisamment. Résultat : 78 % des Français vont chercher des informations supplémentaires, en priorité (58 %) sur les effets secondaires. Ils vont généralement rechercher ces informations sur la notice (pour 59 % des Français), sur Internet (53 % avec une certaine réserve), et auprès de leur pharmacien (43 %).Les crises sanitaires font s’interroger sur l’efficacité des contrôlesLes entreprises du médicament gardent une image plutôt positive auprès de 6 Français sur 10. Leur image est contrastée. D’un côté, les Français les jugent comme “fournissant des médicaments de qualité“ (74 %), comme “jouant un rôle important pour l’espérance de vie“ (73 %) et comme étant “innovantes“ (69 %). De l’autre, ils sont réservés sur la possibilité de concilier santé et profit : 80 % les jugent “plus soucieuses de leurs bénéfices que des malades“.En matière de contrôle des médicaments, les récentes crises sanitaires récentes (Mediator, prothèse PIP qui sont des dispositifs médicaux), seule une courte majorité (51 %) juge que les médicaments sont mieux contrôlés qu’il y a 20 ans et seuls 38 % estiment que les médicaments sont moins risqués qu’il y a 20 ans. Mais les deux tiers pensent que ce contrôle sera meilleur dans 20 ans.La santé au cœur des PrésidentiellesS’ils sont optimistes sur l’amélioration des contrôles, les Français s’inquiètent cependant de l’avenir de la qualité des soins : 95 % craignent “l’augmentation des tarifs des mutuelles“, 94 % le “déficit de la Sécurité Sociale“, 93 % le “problème de la dette et du déficit public“, 92 % “la pénurie de médecins“, 91 % le “coût des nouveaux traitements“, 90 % “la contrefaçon de médicaments“ et 88 % le “déremboursement de certains médicaments“.La santé est jugée comme un thème prioritaire ou “très important“ par les trois-quarts des Français (76 %) mais insuffisamment abordée par les candidats à la Présidentielle. Pourtant, les programmes des candidats sur ce sujet restent mal connus du grand public : seuls 11 % des Français déclarent “bien“ connaitre leurs propositions, 89 % les connaissant “mal“.A ce sujet, découvrez très prochainement un dossier spécial consacré aux programmes santé des différents candidats.David BêmeSource : 2ème édition de l’Observatoire sociétal du médicament réalisé en janvier 2012 – Leem – 12 mars 2012 (

accessible en ligne)Cette étude a été menée du 20 au 24 janvier 2012, auprès de 1 000 personnes résidant en France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *