La ministre de la Santé a annoncé officiellement ce jour la création de 135 groupements hospitaliers de territoire pour favoriser le travail en réseau et mutualiser les services de plus de 850 hôpitaux partout en France et ainsi faciliter l’accès aux soins.

Plus de 850 hôpitaux publics seront regroupés en 135 groupements hospitaliers de territoire.

Concrétisation d’un projet et d’un décretAprès une large concertation de deux mois, le décret permettant aux établissements publics de santé de constituer les groupements hospitaliers de territoire (GHT) a été publié fin avril 2016 dans le journal officiel. Ce texte définit les conditions de création, les modalités de gouvernance de chaque groupement, ainsi que le périmètre de mutualisation des fonctions et activités permettant la mise en œuvre du projet médical partagé. A cette occasion, Marisol Touraine avait déclaré : “Le coup d’envoi aux GHT est donné. Cette innovation majeure permettra le renforcement du service public hospitalier. Elle traduit la volonté de donner à tous les Français le même accès aux soins délivrés par l’hôpital, partout sur notre territoire. Parce que mieux coordonner le projet médical d’un territoire, c’est mieux répondre aux attentes de nos concitoyens“.La création des GHT, une réalitéDans un communiqué rendant officielle la création des 135 GHT, la ministre de la Santé s’est félicité : “cette réforme majeure pour l’hôpital est aujourd’hui une réalité. Une réforme qui permettra de garantir à tous les patients un meilleur accès aux soins sur l’ensemble du territoire“.Cette création intervient conformément au calendrier fixé par la loi de modernisation de notre système de santé. En pratique, après une concertation durant les 5 derniers mois, plus de 850 hôpitaux publics ont abouti à des regroupements d’établissements géographiquement proches compte tenu des réalités du terrain et cela dans chaque territoire français. Ainsi, à partir d’aujourd’hui, les établissements préciseront concrètement les projets médicaux partagés et mutualiseront des services qui déboucheront, par exemple, sur la mise en place d’équipes médicales de territoire, de consultations médicales avancées ou encore sur l’accélération du développement de la

télémédecine.Le GHT s’installera progressivement jusqu’en 2021.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *