A l’occasion de la réédition de son mythique album Off the wall, le 26 février prochain, Michael Jackson sera à l’honneur dans un documentaire retraçant sa fulgurante ascension. Spike Lee, réalisateur entre autres de Malcolm X, ou encore Inside man, a tenu à rendre cet hommage au roi de la Pop, disparu en 2009.

Comment est-il passé du statut de chanteur parmi d’autres à celui de roi incontesté de la Pop? C’est cette question que s’est posé Spike Lee pour réaliser son documentaire sur Michael Jackson. Le voyage de Michael Jackson de Motown à «Off the Wall», dont la première mondiale aura lieu au festival de Sundance le 24 janvier, rassemblera hommages, témoignages et anecdotes sur le chanteur, danseur de génie, disparu en juin 2009. Il sera également diffusé à la télévision le 5 février sur la chaîne câblée américaine Showtime.

Expert du clip depuis de nombreuses années, fan de musique, Spike Lee a choisi de raconter cette histoire à travers les yeux du petit Michael lui-même. Depuis ses débuts à la Motown, jusqu’à son album Off the Wall, et sa collaboration avec le jazzman et producteur Quincy Jones.

Click Here: gold coast suns 2019 guernsey

Pour tout savoir de Michael, le réalisateur a interrogé ses parents, dont son frère Marlon, ainsi que le chanteur et producteur de Pharrell Williams, avec qui il a déjà collaboré, Mark Ronson, et aussi des figures de la musique noire américaine telles que Questlove, le batteur des Roots, et le basketteur des Los Angeles Lakers,Kobe Bryant.

Pourquoi s’arrêter à Off the Wall? L’album, sorti en 1979, fut le premier des trois opus produits par Quincy Jones avec Michael Jackson, avant Thriller (1982) et Bad (1987). Même si Thriller reste, à ce jour, l’album le plus vendu de l’histoire du disque, c’est Off the Wall ( vendu à huit millions d’exemplaires aux Etats-Unis) qui a marqué à jamais l’histoire de la Pop, désormais très marquée par l’influence de la musique noire. L’album a apporté une reconnaissance internationale à une musique noire nord-américaine encore jugée très « communautaire » jusque-là.

Plus de 6 ans après sa mort, Michael Jackson est plus que jamais présent. Spike Lee prouve par ce documentaire, le second qu’il signe sur l’interprète de Billie Jean, après celui sur l’album Bad en 2012, qu’il est l’un des plus grands fans du King of Pop.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *