C’est pour la bonne cause qu’Angelina Jolie met à profit sa notoriété, celle des réfugiés syriens. L’actrice américaine, ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat aux réfugiés, a visité mercredi le camp jordanien de Zaatari.

Le 11 septembre 2012, Angelina Jolie s’était rendue dans un camp de réfugiés syriens, à la frontière jordanienne. Elle venait d’être nommée Envoyée spéciale par le chef du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres. Une étape supplémentaire dans son engagement auprès de cet organisme dont elle est, depuis 2001, l’ambassadrice de bonne volonté.

Un an après ce premier déplacement en Jordanie, elle est de retour, et l’actrice tire la sonnette d’alarme: «A la fin de l’année, la moitié de la population syrienne – 10 millions de personnes – sera déplacée ou aura un besoin urgent d’aide». Angelina Jolie a également réclamé «plus d’aide pour le peuple syrien, et surtout, une solution politique au conflit».

Selon elle, les réfugiés syriens sont pris dans «la plus grande crise humanitaire du XXIe siècle». Rien qu’en Jordanie, il y aurait 540 000 réfugiés syriens, dont 150 000 dans le camp frontalier de Zaatari qu’a visité l’actrice américaine de 38 ans. Au total, l’ONU déplore 1,6 millions de réfugiés depuis mars 2011, début du conflit syrien, et plus de 93 000 morts.

Click Here: COLLINGWOOD MAGPIES 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *