Ségolène Royal a déclaré à Laurent Ruquier sur le plateau d’On n’est pas couché que son travail consiste à participer au conseil de l’Arctique. Après vérification, il se trouve qu’elle n’y a jamais assisté. Son cabinet explique pourquoi.

Ségolène Royal, nommée ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique par Emmanuel Macron en 2017, a été prise la main dans le sac. Invitée d’On n’est pas couché sur France 2 ce samedi 14 septembre, l’ancienne ministre de l’Environnement a expliqué en quoi consiste son rôle : “Qu’est-ce que je dis au nom de la France dans ces instances, et notamment dans ce qu’on appelle le Conseil de l’Arctique ? C’est d’attirer l’attention sur les conséquences du dérèglement climatique.

Sauf que le lendemain, Mikaa Mered, professeur de géopolitique spécialiste des pôles arctique et antarctique, a révélé sur Twitter que la femme politique ne s’est rendue à aucun des quatre conseils organisés depuis sa nomination. “En 2 ans, S. Royal ne s’est JAMAIS rendue à la moindre réunion de la moindre instance diplomatique arctique officielle et n’a mené AUCUNE action contre les fuels lourds… Mais qui vérifie ?“, a-t-il publié.

Suite à cet appel de l’expert, Checknews, le service de fact-checking de Libération, s’est attelé à la tâche. Comme le rapporte le site, l’ancienne candidate à la présidentielle a fait une dizaine de déplacements à l’étranger mais ne s’est effectivement jamais rendue à ces réunions, comme leur a confirmé son cabinet. Leur justification ? “Ségolène Royal décide de ses déplacements en fonction de ses engagements et de son empreinte carbone.”

Crédits photos : Bestimage

Click Here: cheap shoe stores

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *