Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus d’un enfant sur dix vient au monde avant la fin des 37 semaines de grossesse dans le monde, soit environ 15 millions de bébés prématurés. En augmentation dans la plupart des pays du monde, la prématurité est la principale cause de décès néonatal.

Environ 15 millions d'enfants naissent prématurément chaque année

Selon un rapport publié le 2 mai par l’OMS et ses partenaires et remis en lumière à l’occasion du bilan de la santé publique dans le monde au cours de l’année 2012, chaque année près de 15 millions d’enfants – plus d’un sur dix – naissent avant la fin de 37 semaines de grossesse. Le

rapport intitulé “Arrivés trop tôt“ donne à connaître les toutes premières estimations nationales, régionales et mondiales de la prématurité. Il révèle que la prématurité est la principale cause de décès néonatal dans le monde et qu’elle est en augmentation dans la plupart des pays.“Être né trop tôt est une cause de mortalité non reconnue, révèlait en mai le Dr Joy Lawn, Ph. D., corédactrice du rapport et directrice, Preuve et politique mondiale d’Aide à l’enfance. En effet, les naissances prématurées représentent près de la moitié de la totalité des décès chez les nouveau-nés dans le monde et sont actuellement la deuxième principale cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans, derrière la pneumonie“.Parmi les 11 pays qui affichent des taux de naissance prématurée supérieurs à 15 %, seulement deux ne proviennent pas d’Afrique subsaharienne. Cependant, le problème des naissances prématurées ne concerne pas uniquement les pays à faible revenu. En effet, les États-Unis et le Brésil figurent parmi les 10 premiers pays qui affichent les taux les plus élevés de naissance prématurée.Dans les pays à revenu élevé, ces chiffres s’expliquent par des maternités plus tardives, à une utilisation croissante d’inducteurs d’ovulation et aux grossesses multiples qui en résultent. Dans de nombreux pays à faible revenu, les principales causes de naissances prématurées comprennent les infections, le paludisme, le VIH et un taux élevé de grossesses chez les adolescentes. Mais dans les pays riches comme dans les pays pauvres, un grand nombre de naissances prématurées demeure inexpliqué.Selon les auteurs du rapport “Arrivés trop tôt“, mettre en lumière les naissances prématurées peut aider de nombreux pays à faible revenu, à atteindre l’objectif 4 du Millénaire pour le développement de l’ONU, soit la réduction de deux tiers des décès des jeunes enfants d’ici 2015. Pratiquement tous les pays développés à revenu élevé ont déjà atteint ces objectifs.Les trois quarts des 1,1 million des décès annuels de prématurés pourraient être évités au moyen d’interventions existantes rentables telles que les soins dits de la mère kangourou. Le rapport liste de nombreuses recommandations pour que la situation puisse d’améliorer au niveau mondial.David BêmeSources :

Arrivés trop tôt: rapport des efforts mondiaux portant sur les naissances prématurées – OMS – mai 2012

La santé publique dans le monde en 2012 – OMS – Décembre 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *