Le clan Hallyday n’en finit plus de se déchirer. Invité sur le plateau de CNews ce mardi 3 avril, l’avocat de Laeticia Hallyday a pris la défense de sa cliente, confiant “que toute cette affaire a été manigancée” et que Laura Smet et David Hallyday “savaient” qu’ils seraient écartés de l’héritage de leur père.

Vendredi 30 mars, la justice s’est penchée sur l’un des volets de l’affaire Hallyday, à savoir le droit de regard réclamé par Laura Smet et David Hallday sur l’album posthume de leur père ainsi que le gel éventuel du patrimoine du chanteur. Elle devrait rendre son verdict le 13 avril prochain. En attendant, les deux clans Hallyday s’affrontent de plus belle. Invité ce mardi 3 avril sur le plateau de CNews, maître Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday a à nouveau pris la défense de sa cliente, déclarant avec force : “La réalité, c’est qui si on essaye de véhiculer l’idée que Laeticia coupait avec tout le monde, ce n’est pas vrai ! Pour moi, ça ne fait aucun doute que toute cette affaire a été manigancée, réfléchie, organisée par la partie adverse. Comment expliquez-vous le peu de relations de la part des enfants avec Laeticia ?” s’est exclamé l’avocat avant de poursuivre : “une telle organisation, une telle préméditation nécessite une réflexion préalable”.

Le 12 février dernier, Laura Smet et David Hallyday ont décidé de contester le testament laissé par leur père Johnny devant la justice. Pour maître Ardavan Amir-Aslani, les deux aînés “savaient” qu’ils seraient écartés de l’héritage de leur père. “On raisonne tous comme si l’artiste avait gardé le silence sur la question. Je n’en suis pas certain. Là, il est parti et on ne sait pas ce qu’il a pu dire” regrette l’avocat de Laeticia Hallyday.

Click Here: Cheap FIJI Rugby Jersey

Crédits photos : Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *