Début des années 70, Alain Chamfort est le poulain de Claude François. Apprécié de la star, il fait ses premières parties de concerts. Mais quand il commence à connaître le succès, Claude François se montrera terriblement jaloux, allant jusqu’à saboter plusieurs de ses concerts.

Claude François est bien connu pour son perfectionnisme et ses colères légendaires. Alain Chamfort en a fait un temps l’expérience. En 1972, Claude François va prendre sous son aile le jeune chanteur. Il sera invité à faire les premières parties des concerts de la star. Très vite, Alain Chamfort va avoir du succès, ce qui va fortement déplaire à l’interprète de Belles, Belles, Belles.

Quand les ventes de disques d’Alain Chamfort s’envolent, Claude François va alors tout faire pour lui nuire. Pour ce dernier, il n’y a clairement pas la place pour deux idoles : il va alors se mettre à saboter les concerts de son rival. Dans le documentaire “Claude François, les derniers secrets” diffusé mardi 27 février sur W9, Gérard Louvin s’en souvient. C’était terrible, il (Claude François) faisait débrancher les prises, c’est à dire qu’à chaque concert, il y avait un problème. Parce qu’il était jaloux, c’était lui la vedette” confie le producteur. Lors d’un spectacle à Genève pour protéger un concert d’Alain Chamfort, Gérard Louvin confie même avoir mis une personne à chaque prise pour sécuriser l’événement. Mais Claude François a trouvé une autre façon de saboter le concert de son poulain. “A la troisième chanson, il y a un mec qui monte sur scène, qui prend le micro de Chamfort : mesdames messieurs, allumez la salle, alerte à la bombe”.

Crédits photos : Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *